School of Life Sciences | Ask A Biologist

dropdown arrow downdropdown arrow upshow/hide menu

Ask A Biologist heading
Observation de la haute mer illustration

Anatomie de la Haute Mer

Voir/Cacher les mots à connaître

  • Gyre: une gyre océanique est un gigantesque tourbillon d'eau océanique formé d'un ensemble de courants marins...plus
  • Équateur: une ligne imaginaire autour du milieu de la Terre, allant de gauche à droite.

Courants Océaniques

Les carrousels dans les parcs d’attraction tournent en rond tout en oscillant de haut en bas. Ces mouvements sont très doués pour éclabousser l’eau (et d’autres fluides) partout, ce que tu as sûrement appris après être tombé malade parce que tu es monté dans le manège. Les courants océaniques sont un peu comme des carrousels. Ils font bouger l’eau océanique autour de la planète, et vers la surface puis au fond de l’océan. Ce manège aquatique vertigineux est composé de deux systèmes : les courants de surface et les courants profonds.

Les courants océaniques de la Terre

Le premier type de courant océanique se produit à la surface de l’eau. La rotation de la Terre et les alizés sont la cause de ces courants de surface. À l’équateur, les vents ont tendance à souffler vers l’ouest, et près des pôles, les vents tendent à souffler vers l’est. Ces vents se déplacent à la surface de l’océan, et tirent l’eau ce faisant.

Mais quand la terre ferme se met sur le passage, ils doivent changer de cap. Dans l’Hémisphère Nord, l’eau va à droite et dans l’Hémisphère Sud, elle va à gauche. Ces courants forment des circuits, des boucles géantes, ou gyres, faisant tourner l’eau océanique en cercles.

Les courants de surface forment 5 gyres océaniques majeurs entre les continents. Ces gyres tirent leur nom des bassins océaniques, ou sections de l’océan, où ils se forment : deux dans chacun des Océans Atlantique et Pacifique (un au nord, un au sud) et un dans l’océan Indien.

La circulation océaniqueLe deuxième type de courant océanique déplace l’eau de la surface de l’océan au fond. Ces courants se déplacent beaucoup plus lentement comparés aux courants de surface, et commencent, non pas à l’équateur, mais aux pôles. Si tu laisses tomber un glaçon dans un verre de jus immobile, tu peux regarder par le côté l’eau froide entourant le glaçon devenir lourd et couler au fond du verre.

C’est la même chose qui se passe dans l’océan, près des pôles. L’eau froide à côté de la glace de mer devient de plus en plus lourde et commence à s’enfoncer au fond de l’océan. En coulant, cette eau dense laisse sa place à de l’eau qui va refroidir, et couler au fond elle aussi. Quand de l’eau froide plonge au plancher océanique, un mouvement gigantesque et lent commence le long du fond de l’océan.

Contrairement aux gyres de surface qui sont rapides et isolés, ce courant océanique profond se déplace dans toute la planète, dans tous les bassins océaniques. Au final, cette eau froide se réchauffe et est poussée vers la surface, et le cycle recommence. Imagine-toi être dans une montagne russe dont le circuit prend des milliers d’années à compléter. Ce serait ça suivre ce courant océanique profond.

Deux Mondes, Un Biome

Ce tapis roulant qui ressemble aux montagnes russes relie le haut et le bas de l’océan qui peuvent être deux mondes totalement différents. Plutôt que de penser à la haute mer de façon horizontale (de gauche à droite), plusieurs scientifiques caractérisent ce biome verticalement (de haut en bas), parce que la haute mer est incroyablement profonde. Elle a une profondeur de plus de 3 km dans certains endroits. Plus tu plonges profondément dans la haute mer, plus cet environnement change.
zones océaniques

La partie supérieure de la haute mer s’arrête là où tu n’es plus capable de voir. Ce n’est pas parce que l’eau est trop trouble, mais parce que plus au fond, il n’y a pas de lumière. La majorité de la lumière solaire peut seulement atteindre environ 200 m (500 pi) et elle disparaît entièrement au-dessous de 1.000 m (3.280 pi). Dans cette zone (la zone épipélagique), les algues peuvent utiliser la lumière du soleil pour grandir et les animaux peuvent se servir de leurs yeux pour chasser, contrairement à ce qui se passe en eau plus profonde.

bathynomus

Il n’y a pas que la lumière qui change avec la profondeur de l’océan. Plus tu descends, plus l’eau est salée. Il y a aussi moins d’oxygène, la température chute, et la pression de l’eau augmente, ce qui rend la vie très dure.

Si tu essayais de plonger aussi loin que ça sous l’océan, tu te ferais écrabouiller. C’est difficile de croire qu’un animal peut survivre aussi bas.

Mais plusieurs animaux survivent dans cette obscurité perpétuelle, avec des poissons à la mine féroce qui sont spécialement adaptés à cet environnement sévère, dont des requins.

On appelle cette zone la zone aphotique (sans lumière). Toutes les nuits, certains de ces poissons et certains invertébrés remontent dans la zone épipélagique plus productive qui contient plus de nourriture.


Images supplémentaires via Wikimedia Commons. 

Bathyscaphe Trieste

Ce croiseur, le Trieste, fut le premier véhicule à se rendre dans la partie la plus profonde de l’océan, le Challenger Deep, dans la Fosse des Mariannes.

Merveilles du Biome Marin

 

Share to Google Classroom

Be part of Ask A Biologist

by volunteering, or simply sending us feedback on the site. Scientists, teachers, writers, illustrators, and translators are all important to the program. If you are interested in helping with the website we have a Volunteer page to get the process started.

dropdown arrow downdropdown arrow up  Learn More

Bathyscaphe Trieste

Ce croiseur, le Trieste, fut le premier véhicule à se rendre dans la partie la plus profonde de l’océan, le Challenger Deep, dans la Fosse des Mariannes.

Merveilles du Biome Marin

 

Share to Google Classroom

Be part of Ask A Biologist

by volunteering, or simply sending us feedback on the site. Scientists, teachers, writers, illustrators, and translators are all important to the program. If you are interested in helping with the website we have a Volunteer page to get the process started.