School of Life Sciences | Ask A Biologist

dropdown arrow downdropdown arrow upshow/hide menu

Ask A Biologist heading
subheader image

Anatomie de la Taïga

Voir/Cacher les mots à connaître

  • Arbrisseau: une plante qui est plus petite qu’un arbre et qui pousse près du sol
  • Australe: Se dit de tout ce qui concerne la direction opposée à celle du nord (boréal). Se dit du pôle Sud et des régions voisines.
  • Clairsemé: Qui n’est pas serré, en parlant des végétaux, éparpillé dans l’espace.
  • Décidus: des arbres qui perdent généralement leurs feuilles chaque année.
  • Décomposer: transformer du matériel mort en petits éléments, désagréger.
  • Parsemer: Être répandu, éparpillé sur quelque chose.
  • Pergélisol: un sol qui est gelé en permanence, et qui a donc une température inférieure à 0 °C … plus
  • Population: un ensemble d'individus ou d'éléments partageant une ou plusieurs caractéristiques qui servent à les regrouper.

Entryway to VerkhoyanskVers l’extrémité est de la taïga russe, il y a le long du fleuve Iana une petite ville appelée Verkhoïansk. Si tu devais vivre là-bas, l’hiver deviendrait ton ami proche. Les températures ne dépassent pas 0°C entre les obscurs mois de Novembre et de Mars, et les nuits peuvent durer 21 heures. Quand l’été refait surface dans ta vie, ce n’est pas pour longtemps.

Pendant les longues journées estivales, le soleil radieux brille à travers la canopée clairsemée de conifères pendant 20 heures ou plus chaque jour, mais il reste près de l’horizon. Des lits de lichens s’appuient sur des parties du sol qui sont finalement libérées de la neige, et des conifères petits mais costauds parsèment le paysage. Dans cette ville, tu dois absorber la chaleur et l’humidité de l’été autant que possible car, avant que tu ne t’en rendes compte, l’hiver va revenir s’abattre sur toi.

Exceptions aux Extrêmes

Verkhoïansk illustre bien l’extrême nord de la taïga, le plus grand biome terrestre du monde. La forêt boréale s’étend de l’Alaska et du Canada à l’Europe du nord, passe par le nord de la Russie, et touche même le nord du Japon.

Subalpine in the Canadian rockiesC’est en Russie qu’on trouve la plus grande taïga continue. Elle fait 5 800 kilomètres entre l’Océan Pacifique et les monts Oural. Dans certaines régions montagneuses, comme l’Himalaya, on retrouve aussi la taïga aux altitudes élevées.

Bien que la taïga soit caractérisée par un long hiver glacial et un court été humide, toutes les régions de la forêt boréale ne sont pas aussi brutales que Verkhoïansk. Quand tu te déplaces plus au sud, les températures annuelles vont d’un frais -5°C à un chaud 5°C et les étés peuvent durer jusqu’à 3 à 4 mois. 

C’est grâce à ce climat relativement plus chaud qu’on a une population de conifères plus dense et même quelques arbres décidus. La canopée feuillue s’épaissit alors quand tu vas plus au sud de la taïga et c’est de plus en plus difficile pour la lumière du soleil d’atteindre le plancher forestier. Des arbrisseaux, comme les bleuets (des baies d’Amérique du Nord) et les ronces des tourbières (chicoutai au Québec), l’herbe rase, de jeunes arbres, des fougères, et des fleurs sauvages dominent les rares endroits recevant de la lumière solaire dans la forêt.

Tout Gelé en Bas

Permafrost arctic lakesDans certaines régions de la taïga où les températures annuelles moyennes restent en-dessous du point de congélation, il y a une couche de sol gelée qui repose juste sous la surface. Cette couche, lorsqu’elle est gelée en permanence pendant plus de deux ans, est appelée pergélisol. Au Nord, une couche permanente de pergélisol empêche les nutriments, l’eau de surface, et même les racines de descendre profondément la terre.

Dans les régions de la taïga où les températures annuelles moyennes s’élèvent au-dessus du point de congélation, l’exposition directe au soleil peut faire fondre le sol gelé pendant l’été. Ces zones brisent la couche de pergélisol ; le pergélisol de la taïga australe est donc discontinu. Le sol qui vient de fondre est humide et spongieux, et cela crée souvent l’environnement parfait pour les tourbières.

Les Ombres Bleues des Glaciers

Il y a à peu près 12 000 ans, lorsque les températures mondiales étaient tombées à des niveaux glacials pendant un long bout de temps, la taïga était recouverte de glaciers qui s’enfonçaient profondément dans le sol. Par la suite, avec le réchauffement de la terre, les glaciers se sont retirés et l’eau a rempli leurs empreintes et formé des lacs. Dans la taïga, les lacs sont l’une des rares ressources dans lesquelles on trouve de l’eau à l’état liquide.

Peat bogDans certaines parties de la taïga, l’eau provenant de la neige ou du pergélisol qui ont fondu s’accumule à la surface. À cause des aiguilles de conifères qui se dégradent et des faibles températures, l’eau est généralement acide et manque de nutriments – les parfaits ingrédients pour créer des tourbières spongieuses et humides.

Les tourbières abritent des mousses, des herbes rases, et des arbres décidus. L’été, les populations d’insectes gonflent et les oiseaux migrateurs s’attroupent autour des tourbières. La matière végétale morte s’accumule dans ces régions spongieuses et colore l’eau en marron. Tu connais peut-être les tanins, un des composés végétaux qui se décomposent dans l’eau des tourbières. On retrouve les tanins dans le thé aussi.

Des Lumières Dansantes

Aurora borealisDans certaines parties de la taïga nordique, comme en Norvège ou dans le Nord du Canada, il se peut que tu sois témoin la nuit d’étranges lumières vertes qui vacillent bien au-dessus de toi. Ce spectacle lumineux fait partie des aurores boréales et prend naissance très loin dans l’espace.

Des vents solaires entre en collision avec des particules qui sont touchées par le champ magnétique terrestre, ce qui relâche de la lumière qui peint des motifs d’un vert vif à travers le ciel de la taïga. Si l’aurore est spécialement intense et qu’il n’y a aucun bruit autour de toi, il se peut même que tu entendes un léger claquement venant d’en haut.


Image via Wikimedia Commons. Mare boréale de Colocho.

Boreal forest in Quebec

De petites étendues d’eau parsèment la taïga, ou forêt boréale.

Share to Google Classroom

Be part of Ask A Biologist

by volunteering, or simply sending us feedback on the site. Scientists, teachers, writers, illustrators, and translators are all important to the program. If you are interested in helping with the website we have a Volunteer page to get the process started.

dropdown arrow downdropdown arrow up  Learn More

Boreal forest in Quebec

De petites étendues d’eau parsèment la taïga, ou forêt boréale.

Share to Google Classroom

Be part of Ask A Biologist

by volunteering, or simply sending us feedback on the site. Scientists, teachers, writers, illustrators, and translators are all important to the program. If you are interested in helping with the website we have a Volunteer page to get the process started.