Forêts Tropicales Pluvieuses

Voir/Cacher les mots à connaître

Adaptation: une structure ou un comportement qui aide un organisme à survivre ou à se reproduire.

Couronne: les branches latérales et le feuillage d'un arbre, au-dessus du tronc.

Épiphyte: plante qui pousse sur une autre plante, son support. Une épiphyte n'est pas un parasite car elle ne prend rien (ni eau, ni nutriments) à la plante sur laquelle elle vit.

Liane: plante grimpante dont la longue tige peut grandir aussi longtemps qu'elle a un support où s'accrocher.

Indonesian jungle

Il y a plusieurs étages dans les forêts tropicales pluvieuses, du sol à la canopée. Clique pour plus d'informations.

Abondance d'animaux

Les forêts tropicales pluvieuses sont très, très riches en espèces animales! Autrement dit, il y vit beaucoup d'animaux différents. Comment cela est-il possible? C'est parce qu'elles offrent plusieurs types d'habitats dans leurs différents étages de végétation.

De haut en bas

Les grands arbres des forêts tropicales pluvieuses ont des très hauts troncs, bien droits, et leurs branches latérales et feuillages se trouvent très haut.

Rainforest canopy

Les couronnes touffues et étalées des hauts arbres forment le dessus de la forêt appelé la canopée. Image de Ben Sutherland.

Les couronnes de ces arbres qui poussent les uns près des autres forment la canopée, un couche presque continue de feuilles et branches à des dizaines de mètres au-dessus du sol. La canopée bloque fortement le passage des rayons du soleil et fait de l'ombre sur tout ce qui est dessous.

Il y a des plantes grimpantes sur les troncs des arbres. Elles poussent du sol et leurs tiges grandissent vers la lumière du ciel en s'accrochant et s'enroulant autour des troncs. Finalement elles atteignent la canopée.

Il y a beaucoup de plantes épiphytes dans les forêts tropicale pluvieuses. La plupart poussent sans toucher le sol, dans des creux dans les troncs ou sur les branches des arbres.

strangler fig

Un figuier étrangleur enserre le tronc de son arbre support. Image de L. Shyamal.

Mais il y a aussi des plantes épiphytes très particulières: les figuiers étrangleurs. Chacune de leurs graines germe dans la canopée, sur une branche d'arbre. Le jeune figuier grandit vers le haut, mais ses racines grandissent vers le sol en s'accrochant au tronc de son arbre support. Elles deviennent très longues, très nombreuses, et très épaisses autour du tronc de leur arbre support. Quand elles arrivent au sol, elles y rentrent.

Dans le sous-étage arborescent, il n'y a pas beaucoup de lumière, et donc les jeunes arbres ne grandissent pas vite. Mais quand un grand arbre meure, perd ses feuilles, ou tombe, un trou apparaît dans la canopée de la forêt et beaucoup de lumière arrive alors plus bas à cet endroit. La lumière permet aux jeunes arbres de mieux grandir, et leurs couronnes peuvent alors vite atteindre la hauteur de la canopée et boucher le trou!

forest floor

Sur le sol de la forêt, il y a des feuilles mortes et des débris végétaux et animaux. Image de Charles Kazilek.

Le sol

Le sol se trouve environ 35 mètres plus bas que la canopée. Il forme un habitat très fin, composé des différents débris qui tombent des autres étages de la forêt.

Il y a une litière de feuilles mortes sur le sol et des débris de végétation et d'animaux morts. Tout cela sert de nourriture aux microorganismes du sol (moisissures, bactéries). Et ils mangent vite! Il ne faut qu'un jour ou deux pour qu'ils décomposent les pelures de bananes ou les feuilles en petits éléments nutritifs appelés nutriments. Ceux-ci non plus ne restent pas longtemps sur le sol!

Les nouveaux nutriments sont vite captés par les racines des plantes et des arbres. Ils n'ont pas le temps de s'accumuler ou descendre très bas dans le sol. Les plantes des forêts tropicales pluvieuses sont capables de vite capter les nouveaux nutriments grâce à des racines fines et superficielles. C'est un exemple d'adaptation.


Images de Wikimedia commons.

Autre image de David Gärtner .

View Citation

You may need to edit author's name to meet the style formats, which are in most cases "Last name, First name."

Bibliographic details:

  • Article: Anatomie des Forêts Tropicales Pluvieuses
  • Author(s): Dr. Biology
  • Publisher: Arizona State University School of Life Sciences Ask A Biologist
  • Site name: ASU - Ask A Biologist
  • Date published: May 31, 2017
  • Date accessed: February 21, 2018
  • Link: https://askabiologist.asu.edu/anatomie-forets-tropicales-pluvieuses

APA Style

Dr. Biology. (2017, May 31). Anatomie des Forêts Tropicales Pluvieuses. ASU - Ask A Biologist. Retrieved February 21, 2018 from https://askabiologist.asu.edu/anatomie-forets-tropicales-pluvieuses

American Psychological Association. For more info, see http://owl.english.purdue.edu/owl/resource/560/10/

Chicago Manual of Style

Dr. Biology. "Anatomie des Forêts Tropicales Pluvieuses". ASU - Ask A Biologist. 31 May, 2017. https://askabiologist.asu.edu/anatomie-forets-tropicales-pluvieuses

MLA 2017 Style

Dr. Biology. "Anatomie des Forêts Tropicales Pluvieuses". ASU - Ask A Biologist. 31 May 2017. ASU - Ask A Biologist, Web. 21 Feb 2018. https://askabiologist.asu.edu/anatomie-forets-tropicales-pluvieuses

Modern Language Association, 7th Ed. For more info, see http://owl.english.purdue.edu/owl/resource/747/08/
Les forêts tropicales pluvieuses offrent toutes sortes d'habitats pour les animaux, depuis ceux du haut des arbres jusqu'à ceux du sol.

Be Part of
Ask A Biologist

By volunteering, or simply sending us feedback on the site. Scientists, teachers, writers, illustrators, and translators are all important to the program. If you are interested in helping with the website we have a Volunteers page to get the process started.

Donate icon  Contribute

Share to Google Classroom