Texte: Christopher Putnam
Illustrations: Dr. Biology
Traduction: Dany Pierard-Deviche

Voir/Cacher les mots à connaître

Animal nocturne: animal qui est actif la nuit.

Anti-venin: médicament qui protège les gens quand ils ont été mordus ou piqués par un animal dont la morsure ou la piqûre est toxique, empoisonnée.

Habitat: endroit où vit une plante ou un animal.

Prédateur: un être vivant qui mange des autres animaux pour survivre. Par exemple, un lion est un prédateur parce qu’il survit en mangeant les autres animaux… plus Clique pour plus d'informations

Proie: animal chassé pour être mangé par un ou plusieurs autres animaux.

Symptômes: (1) Ce qui se voit de différent ou ce qui se ressent quand on est malade, par exemple des boutons ou de la fièvre. (2) Changement corporel quand on est malade.

Venin: substance toxique, poison, que certains animaux fabriquent et utilisent pour tuer leurs proies ou se défendre.

Les scorpions vivent sur la terre depuis longtemps et ils n’ont pas beaucoup changé d’aspect en 350 millions d’année. Les scientifiques ont identifié plus de 1500 espèces différentes de scorpions et il se peut que 1000 espèces de plus restent à découvrir. Il vit des scorpions sur tous les continents sauf l’Antarctique, et on en trouve dans tous les habitats. La plupart des scorpions vivent dans les déserts. Certains vivent dans les forêts tropicales. D’autres vivent dans les prairies, et d’autres encore vivent sous l’écorce des arbres. Il y a environ 70-75 sortes de scorpions aux Etats-Unis d’Amérique. La plupart de ceux-ci habitent dans le Sud Ouest désertique.

scorpion

Où qu’ils vivent, les scorpions sont des prédateurs nocturnes. Ils chassent la nuit et mangent de tout, même d’autres scorpions. En fait, la nourriture préférée du scorpion est d’autres scorpions ! Le scorpion attrape sa proie avec ses pinces et la pique avec l’aiguillon venimeux du bout de sa queue. Mais certains scorpions ont des pinces si fortes qu’ils piquent rarement leurs proies avec leur aiguillon. Pour manger une proie, comme par exemple un criquet ou un coléoptère, le scorpion la découpe d’abord en petits morceaux et en fait un tas. Ensuite, il crache dessus un liquide digestif qui transforme le tas de morceaux de proie en une bouillie. Finalement le scorpion aspire et avale cette bouillie.

En plus de leur extraordinaire façon de manger, les scorpions sont aussi remarquables car ils sont très costauds. Certains peuvent vivre sans manger pendant un an ! D’autres peuvent vivre sous l’eau pendant deux jours, et d’autres encore peuvent survivre très longtemps dans le froid ! La plupart des scorpions vivent de 2 à 10 ans, mais certains peuvent vivre 25 ans ! Ce n’est pas mal pour de petits animaux comme eux qui ne mesurent en moyenne que seulement 3 à 6 cm de long.

Les scorpions sont souvent mal compris. Les gens disent que les scorpions sont si agressifs qu’ils se piquent parfois l’un l’autre jusqu’à ce que mort s’ensuive. En fait, ceci est un comportement normal des scorpions dans la nature. D’autres gens disent que la piqûre d’un bébé scorpion est plus dangereuse que celle d’un adulte. En fait, ceci est faux. Le venin qui se trouve dans la vésicule au bout de la queue du scorpion est de même puissance tout au long de la vie de l’animal. Le plus grand mythe concernant les scorpions est qu’ils sont tous mortels. C’est faux. Très peu sont dangereux pour les êtres humains. Sur 1500 espèces de scorpions connues, les scorpions de 25 espèces seulement font un poison assez toxique que pour être dangereux pour les êtres humains. Et de ces 25 espèces, une seule vit aux Etats-Unis d’Amérique. Le scorpion le plus dangereux de l’Arizona est le Scorpion d’écorce, dont le nom latin est Centruroides sculpturatus.

UV ilght

Dans le Sud Ouest des Etats-Unis d’Amérique, l’Arizona est l’habitat d’un grand nombre de scorpions d’écorce. C’est aussi en Arizona qu’il existe le seul programme anti-venin de l’Amérique du Nord. L’anti-venin est utilisé pour soigner en cas de piqûre sévère. Marilyn Bloom dirige le Programme Anti-venin de l’Université de l’État d’Arizona (Arizona State University). Elle dit que malgré le grand nombre de gens et de scorpions qui vivent en Arizona, il n’y a environ que 100 piqûres par an qui nécessitent d’utiliser de l’anti-venin, et que c’est souvent pour soigner des personnes âgées ou de jeunes enfants. Ce qui est très important lors d’une forte piqûre de scorpion est de recevoir rapidement des soins médicaux, même si de l’anti-venin n’est pas disponible. Dans les pays peu développés, le manque de moyens de transport rapides vers des centres hospitaliers contribue au fait que beaucoup de gens piqués développent des symptômes graves et parfois meurent. En Arizona, aucun décès suite à une piqûre de scorpion n’a eu lieu en 40 ans.

scorpion phaser

Aiguillon en place pour piquer! Des études scientifiques ont montré que les scorpions peuvent produire deux sortes de venin. L’un est efficace pour que le scorpion tue sa proie. L’autre lui sert à surprendre et faire partir les animaux qui l’ennuient, comme, par exemple, les gens ! C’est un peu comme les personnages de Star Trek qui peuvent régler la puissance de leurs armes pour simplement faire peur ou pour vraiment tuer. Le venin pour surprendre est facile et rapide à faire et le scorpion peut donc l’utiliser souvent. Le venin pour tuer est plus lent à produire et demande plus d’énergie au scorpion. Il le réserve donc pour les proies qu’il veut manger.

scorpion jaws

Si vous croyez que vous avez été piqué par un scorpion, surveillez votre corps et rechercher les symptômes suivants. Douleur à l’endroit de la piqûre mais pas d’enflure ; Perte de sensibilité et chatouillement dans les parties du corps plus éloignées de la piqûre ; Trouble de la vue : vos yeux ne savent plus mettre au point et ils bougent tout seuls au hasard ; Difficulté d’avaler, votre langue vous semble enflée et vous bavez ; Vous ne savez plus articuler les mots clairement ; Un jeune enfant piqué aura tendance à frotter ses mains sur son visage pour indiquer qu’il est devenu insensible ; Contractions musculaires involontaires ; Enfin, nervosité, irritabilité, ou hyperactivité. Certains de ces symptômes ne se manifestent parfois pas, mais la plupart apparaissent en général dans les 3 heures qui suivent la piqûre. Les enfants en dessous de 10 ans ont un risque plus grand de complications après une piqûre de scorpion que les adultes. Les premiers soins à donner en cas de piqûre sont faciles. Lavez l’endroit de la piqûre avec du savon et de l’eau. Appliquez des compresses froides, mais n’appliquez pas de la glace. L’insensibilité et les chatouillements passeront peu à peu au cours du temps. Mais si vos symptômes sont persistants ou sévères, allez de suite chercher de l’aide médicale professionnelle.

View Citation

You may need to edit author's name to meet the style formats, which are in most cases "Last name, First name."

Bibliographic details:

  • Article: Des scorpions pas trop effrayants
  • Author(s): Dr. Biology
  • Publisher: Arizona State University School of Life Sciences Ask A Biologist
  • Site name: ASU - Ask A Biologist
  • Date published: May 31, 2017
  • Date accessed: September 22, 2018
  • Link: https://askabiologist.asu.edu/explore/des-scorpions-pas-trop-effrayants

APA Style

Dr. Biology. (2017, May 31). Des scorpions pas trop effrayants. ASU - Ask A Biologist. Retrieved September 22, 2018 from https://askabiologist.asu.edu/explore/des-scorpions-pas-trop-effrayants

American Psychological Association. For more info, see http://owl.english.purdue.edu/owl/resource/560/10/

Chicago Manual of Style

Dr. Biology. "Des scorpions pas trop effrayants". ASU - Ask A Biologist. 31 May, 2017. https://askabiologist.asu.edu/explore/des-scorpions-pas-trop-effrayants

MLA 2017 Style

Dr. Biology. "Des scorpions pas trop effrayants". ASU - Ask A Biologist. 31 May 2017. ASU - Ask A Biologist, Web. 22 Sep 2018. https://askabiologist.asu.edu/explore/des-scorpions-pas-trop-effrayants

Modern Language Association, 7th Ed. For more info, see http://owl.english.purdue.edu/owl/resource/747/08/
English version:

Be Part of
Ask A Biologist

By volunteering, or simply sending us feedback on the site. Scientists, teachers, writers, illustrators, and translators are all important to the program. If you are interested in helping with the website we have a Volunteers page to get the process started.

Donate icon  Contribute

Share this page:

 

Share to Google Classroom